Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog vazimonga

POUR UNE ECONOMIE SOLIDAIRE ET DU RAB !

21 Août 2008, 21:52pm

Publié par béber

Un peu de sérieux, je vous prie !

 

Il se trouve qu'en matière d'économie ultra libéralisée,  le malheur des uns SE DOIT  de faire le bonheur des autres.

Le commun des mortels estimant que rien ne se perd, il oublie qu’en ce qui concerne l’argent,  tout peut  s'additionner , se soustraire , et tout aussi bien ,  s’envoler  en fumée.

 

Imaginons ...

un secteur touché par une hyper inflation soudaine , style...le marché , ô combien sensible, de  la boite de fayot.

Examinons les tenants et aboutissants d’une telle situation ( situation qui n’est pas sans rappeler les dangers de la présence d’une petite saucisse à la tête de l’état ).

 

L'hyper hausse d'une conserve à base de fayots   va toucher dramatiquement les accros du  cassoulet , mais PAS           les amateurs de ravie au lit .
 Les uns verront souffrir leur pouvoir d’achat  , les autres jouiront du pouvoir de faire chier.

Notons que dans ce genre de tragédie politico-économique, et grâce à l’enchainement des causes et des effets,  les mangeurs de cassoulets auront  bien du mal a continuer de pété, surtout en cas  de raréfaction de leur matière première .Aspect positif  de la chose , la planète bénéficierait d’une baisse sensible des émissions de gaz à effet de serre.

 

Bref, sachant que le marché s'ingénie  parfois à rendre cher ce qui est devenu rare  , histoire

de faire chier un maximum de gens,  n'oublions jamais que l'argent ne  revêt toute son importance qu’à travers ce qu’il sert à financer.

 

Pour aller plus loin encore dans cette extase économique, Imaginons… un monde soumis au seul  marché de la boite de fayot .

 

Il péricliterait, évidement,  tout comme un monde qui utiliserait un maximum d’argent pour créer les moyens de sa propre destruction... monde improbable au premier abord ( puisque tellement fou) .

 

 Ami lecteur, tu es venu au bout de ce  petit  échauffement neuronal que chacun aura pratiqué sous peine de claquage de l’hémisphère droit : bravo !

Il est temps   désormais d’aborder un sujet plus terre à terre :

quand  les loyers augmentent , çelà ne  touche pas le pouvoir d'achat des sans abris , mais cela  appauvri les locataires, tout en enrichissant  les bailleurs. Le malheur des uns fait le bonheur des autres , c’est toujours la même histoire, j’vous dis.

 

Allons plus loin ,  amis désormais sportivement cérébrés , car nous arrivons  au bout de ce parcours du con battant :

toutes les crises financières   viennent du fait  que,  dans l'esprit de la plupart , l'argent créé est forcément, au départ,  une réalité gagné à la sueur du front.

Pas de bol,  la plupart du temps, il n'en est rien.

Le banquier ne préterait de l’argent dûment gagné auparavant ? Il n’en est rien.

 

Vous doutez ? Bande de cancres! Imaginez  vous sur une île déserte avec tout ce qu'il faut pour vivre en société mais sans argent ...


Il y aurait forcément un banquier pour  créer de la monnaie   ,et  celui ci , sans nul doute, trouverait le moyen de vous la  prêter .

Le tout  sans rien faire de ses dix doigts, celui-ci prétendra

faire marcher la machine économique, tout en oubliant de préciser que cette machine fonctionnera principalement et en fin de compte dans son propre intérêt , au détriment de tous, puisque ce gros malin récupère les intérêts de tout sur tout...

 

Vivement la paix économique,

 où chacun comprendra qu’à se nourrir de la sève d’un arbre, on ne récolte point de fruit.






Commenter cet article