Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  le blog vazimonga

Le commerce du vent

28 Février 2010, 17:40pm

Publié par béber

billet-rigolo2-copie-1.JPG


Stieglitz, prix nobel d'économie, s'cusez du peu ,
envisage le prochain chahut
.


Point de vue du cancre  @ lunette :

Peu d' "expert" ( voir pas?) envisage la situation sous l'aspect d'une conjonction ponctuelle et malheureuse  d' intérêts politiques et financiers .
Actuellement , la baisse de l'euro , voilà l'intérêt commun .

Les politiques espérant une reprise de la compétitivité par baisse de la monnaie européenne , croyant qu'ils pourront enrayer le mouvement de domino .
 Et des financiers ne pensant que faire leur job, à savoir  "make money" .

Si, de ce fait,  l'avenir passe par  la surexploitation de la planche à billet (méthode permettant de faire perdurer le système)  , ils ne seront pas décus.
Il y aurait  de plus en plus d'argent dans un monde de plus en plus pauvre ...si ce n'est pas déjà le cas.

L'avenir dira.

Voir les commentaires

Ces incensés qui nous gouvernent ....

28 Février 2010, 16:17pm

Publié par béber


survie.jpg  labordegif.gif

Madame Lagarde nous gratifie d'une prévision de plus ....
A noter qu'à ce jour, aucun journaliste n'a recensé la liste de ses mauvaises prédictions .
Elle voit désormais des "si"  , comme si la spéculation n'allait pas continuer à faire des ravages .
Le dogmatisme des ultra-libéraux qui nous gouvernent n'a d"égal que
leur bêtise.

Dernier oracle de la pitoyable :

 "Nous aurons des destructions d'emploi pendant toute une partie de l'année 2010 mais si la demande extérieure (repart) et si l'investissement par le secteur privé prend le relais de l'investissement public, on devrait sortir de cette situation-là pendant l'année 2010
", a-t-elle ajouté.

Au total, le nombre de chômeurs en catégorie A a augmenté de 19.500 en janvier en France métropolitaine, soit une hausse de 0,7%, pour atteindre 2.664.600."

 

source 

 

 

Pour rappel ( entre autres):



"christine lagarde (le figaro 5.12) : "les mesures de relance annoncée par le président de la république devraient générer entre 80 000 et
110 000 emplois"

Voir les commentaires

Comment se conduire en cas de crise ?

28 Février 2010, 11:33am

Publié par béber


sarkot_l_.jpg

"Toujours selon l'OFCE, 100 chômeurs supplémentaires
se traduisent par 45 personnes supplémentaires en situation de pauvreté"

KIT DE SURVIE à l'usage des cancres :
Dans les passages délicats , toujours regarder au loin sur la route .
Sans nier l'obstacle,  NE SURTOUT pas faire de fixette ,  sinon
le dérapage fini mal
.


ps /3PARIS, 28 février (Reuters) - La ministre française de l'Economie, Christine Lagarde, a déclaré dimanche ne pas avoir de doutes sur la capacité de la Grèce à refinancer sa dette

Voir les commentaires

Pour une interdiction des paris sur la fluctuation des prix

26 Février 2010, 18:38pm

Publié par béber

PARI.jpg


Un article "hsitor"hic"  de Jorion .

Nous entrons dans un  schéma classique de la logique où la mauvaise identification des causes amplifie le problème tout en retardant sa résolution .
Jorion dénonce la spéculation comme cause majeure , contrairement à la thèse qui voudrait qu'il y ait , avant tout, une mauvaise gestion états.

Le présent lui donne déjà raison .


@ ffaire à suivre, donc....


Feu en la demeure !

Auteur : Paul Jorion | Classé dans : Constitution pour l’économie, Economie, Monde financier

Ce texte est un « article presslib’ » (*)

Messieurs, Dames, des instances européennes, je m’adresse à vous : il y a feu en la demeure !

Vous ne sauverez pas la Grèce en lui enjoignant de baisser le salaire de ses fonctionnaires. Vous ne sauverez pas la Grèce en l’encourageant à combattre la fraude fiscale. Vous ne la sauverez pas non plus en créant une… cagnotte (on tombe ici dans le dérisoire !). Il est beaucoup trop tard pour tout cela. Et de toute manière, le problème n’est pas là.

Le 3 février, je participais à l’émission « Le Débat / The Debate » sur France 24. Si vous parlez l’anglais, écoutez je vous en prie ce que je dis quand la discussion s’enlise sur le sujet de savoir si les statistiques économiques de la Grèce ont été bidouillées oui ou non, et si vous ne parlez pas l’anglais, lisez s’il vous plaît la façon dont je résume mon intervention :

Je dis qu’il y a à nouveau un petit jeu sur les Credit-Default Swaps (CDS). Cette fois, ce n’est plus 1) Bear Stearns, 2) Lehman Brothers, 3) Merrill Lynch, c’est 1) Grèce, 2) Portugal, 3) Espagne. Ce que font en ce moment les marchés financiers n’est pas sans rappeler l’opération de George Soros qui coula la livre britannique en 1992 (quand on pense que le renouveau de la « science » économique est entre ses mains !)

Votre cagnotte pour la Grèce, si péniblement rassemblée, sera emportée par la bourrasque en quelques heures, et il vous en faudra immédiatement quatre autres : une autre pour le Portugal, une pour l’Irlande, une pour Chypre et une beaucoup plus grosse que les quatre autres mises ensemble, pour l’Espagne.

Vous aurez alors quelques jours pour reprendre votre souffle parce que la victime suivante ne fait pas partie de la zone euro puisqu’il s’agira du Royaume-Uni.

Il n’est pas question de salaires trop élevés : il s’agit de dominos, et de la même manière que le nom de Lehman Brothers était écrit dans le ciel le jour où Bear Stearns est tombée, le nom du Portugal s’inscrira au firmament le jour où la Grèce fera défaut sur sa dette.

Alors que faire ? Tourner les projecteurs vers la cause. Vers la combinaison mortifère des notations de la dette publique des États par les agences de notation et les positions nues des Credit–Default Swaps, ces paris faits par des gens qui ne courent aucun risque mais qui créent du risque systémique à la pelle, dans un seul but : d’énormes gains personnels..

Il est temps, Messieurs, Dames, d’envisager l’interdiction des paris sur les fluctuations de prix

Ne m’objectez pas que c’est compliqué : ce ne l’est pas, c’est déjà écrit en filigrane dans la norme comptable américaine FASB 133.

Ne me dites pas que cela va « affecter la liquidité » : à ce reproche, j’ai l’habitude de répondre que les parieurs ne créent de la liquidité que pour d’autres parieurs et que cela n’a donc aucune importance, mais aujourd’hui, j’ajouterai autre chose : « À ce stade-ci de désintégration probable de la zone euro : la liquidité, on s’en fiche ! »

(*) Un « article presslib’ » est libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Paul Jorion est un « journaliste presslib’ » qui vit exclusivement de ses droits d’auteurs et de vos contributions. Il pourra continuer d’écrire comme il le fait aujourd’hui tant que vous l’y aiderez. Votre soutien peut s’exprimer ici.

Voir les commentaires

La crise ne fait que commencer

24 Février 2010, 17:40pm

Publié par béber

Voir les commentaires

pauvre de nous !

24 Février 2010, 11:57am

Publié par béber

gentelman.jpg

Pas clair tout çà .... Les faits ?
l'Onps à demandé à l' ofce de se pencher sur la "question" , affaires à suivre...


1. Pour média part , 600 000 chômeurs de plus en 2010 ?
extrait :
 "Enfin! Pour la première fois, une étude évalue l'«impact de la crise sur la pauvreté».pour deux personnes perdant leur emploi entre 2007 et 2010, une ou deux pourraient basculer en dessous du seuil de pauvreté. «La hausse du chômage aura des conséquences considérables en termes sociaux», prédit le rapport."

2.pour le gouvernement , la croissance sera au rendez vous dés 2010 ?

3. d'après la nouvelle gauche , l'ofce prévoierait 800 000 chômeurs de plus en 2010


3. BILAN DES COURSES :
soit  nous aurons une croissance avec perte d'emplois!
soit le gouvernement à tort ( une fois de plus ), les chômeurs de 2010 seront entre 600 et 800 000 de plus ,  et la croissance ne sera pas au rendez vous



 Extrait :
"Réalisée par l'OFCE, elle sera rendue publique jeudi 25 février. Mediapart se l'est procurée. Ses résultats sont inquiétants. Le chômage resterait perché à 10% environ en 2012, et la foule des chômeurs de longue durée grossira de 600.000 chômeurs d'ici là. La pauvreté va gagner du terrain":

Voir les commentaires

Vol à l'état large !

24 Février 2010, 10:41am

Publié par béber

lupin.jpg

A lire là , pour tous les détails

Extrait :
"
Vous avez aimé l'histoire de la dette grecque ? Vous adorerez celle du trou de la Sécurité sociale. Sur les 150 milliards d'euros qu'il représente selon la Cour des comptes (on ne dispose pas de chiffres précis), 93 milliards se sont évaporés des comptes de la dette publique.

La dette publique de la France étant de 1 500 milliards d'euros à la fin de 2009, ce déficit non comptabilisé correspond donc à une « omission » de plus de 6%.

Ce n'est pas tout : le déficit de la Sécurité sociale en 2009, soit 26,5 milliards d'euros, a fait l'objet d'un autre tour de passe-passe qui a plombé les comptes de l'Acoss, la caisse centrale des Urssaf, autrement dit leur « banquier ».

L'enjeu est là aussi de taille puisque, pour un déficit public de l'Etat qui avoue 141 milliards d'euros en 2009, ces 26,5 milliards feraient bondir la facture de près de 19%.

Au total, 119,5 milliards d'euros auront donc été habilement maquillés pour ne pas affoler les populations laborieuses."

Voir les commentaires

le french paradox

24 Février 2010, 09:05am

Publié par béber

spap.JPG


Un vieux pays qui chassent des jeunes...
De quoi s'attendre à des lendemains difficiles ,
quand ce peuple pleurera
à son tour .


Voir les commentaires

récréations

23 Février 2010, 22:14pm

Publié par béber







Voir les commentaires

bande de cancres !

23 Février 2010, 21:13pm

Publié par béber


cancre-copie-1.jpg




Problème d'Harry Tmétik :
Soit un pays qui a 1500 milliards de dettes accumulées depuis les années 80.
Combien de temps les couillons qui l'habitent mettront ils à comprendre que le panier est percé ?


Aide à la résolution de problème:




 "En 25 ans, quelques 2 500 milliards ont fuit les salaires pour aller au capital. En Europe comme au Japon la part des salaires dans le PIB a baissé de 11%.


Au Etats-Unis, depuis 2001, les bénéfices des entreprises ont augmenté de 40%, tandis que les salaires n’ont augmenté que de 0,3%, stagné ou franchement décliné.

“Les USA sont en train de devenir un pays riche
aux populations pauvres…
Le pouvoir d’achat du salaire minimum
est aujourd’hui inférieur de 35 %
à celui de ce qu’il était il y a 30 ans.”

Joseph E. Stiglitz
Prix Nobel d’économie"


source



Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>