Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog vazimonga

Tous sur un même bateau !

2 Mars 2011, 17:33pm

Publié par béber

BOLO.jpg

 

 

 

 

Le petit échange que j'ai eut avec Filoche m'a permis de prendre conscience d'un de ces trucs que j'adore découvrir :

ces petit bugs de  culture   qui fait que l'on ne voit plus ce qui est devenu transparent tant c'est habituel.

Il a bien eut raison de me dire que,  ce j'appelle  des " charges" sont en réalités des "cotisations".

Les mots qu'on nous inculque par médias ou culture interposée finissent par influencer nos raisonnements.

Le mot "charge " à forcément une connotation négative.

 

D'autre part, son opinion est fondé sur le fait , qu'à son avis, le bilan de DSK au FMI sera un handicap .

Cà dépendra surtout du marketing politique . Les spins-doctors d'euroRSCG embelliront  la réalité.

A ce sujet , cet extrait est trés intructif :

"Stéphane fait partie des trois ou quatre personnes que je consulte sur tous les sujets, dit à L'Express le propriétaire d'Havas, Vincent Bolloré. J'apprécie sa manière d'évaluer une situation, avec sa raison autant qu'avec son intuition. C'est quelqu'un qui vous laisse parler, qui vous écoute, mais qui n'hésitera jamais à vous dire qu'il n'est pas d'accord avec vous." 

 

Oui,la société de com qui aide à  obtenir les suffrages est liée à Vincent bolloré , à Lagardère, au groupe Havas.

Comme si l'opinion du peuple n'était pas quelque chose de construit mais un produit issu de la manipulation.

 

PS : si DSK devait être élu , le plus grave serait qu'il fait parti des économistes qui n'ont pas vu venir la crise .

Ce qui veut dire qu'il lui manque des éléments fondamentaux afin de résoudre les problèmes économiques de notre société.

Il pourrait palier ce manque en s'entourant d'économistes qui ont su , eux , prévoir .

Pour l'instant , ce n'est pas le cas.

 

 

Le monsieur parle sans croire ce qu'il dit :

 

Le monsieur oublie de préciser qu'en aidant à l'élection des présidents,
celà permet d'être bien vu pour décrocher d'autres contrats.
Les mots ont encore là leur importance : on ne dit plus diviser mais cliver ....

Commenter cet article