Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog vazimonga

Idées pour moins de chômage !

20 Février 2012, 18:09pm

Publié par béber

 

 

einstein.jpg

 

 

 

La désindustrialisation française est un vrai problème .

Les libéraux disent " c'est la faute de l'état'  . Le problème , c'est qu'avec eux , tout est la faute de l'état ...

 

On  sait pourtant tous désormais que les dirigeants de pays , quand ils se rencontrent , oeuvrent  en bons  représentants de commerce pour telle ou telle industrie .Après discussion avec un vrai libéral ( de chez vrai de chez vrai) , je me demande si , dans le temps, Mitterrand n'avait pas tenté un coup de jarnac sur la sidérurgie , pour nuire aux ancêtres de  l'IUMM ?


 

Bref, déterminer sérieusement les causes de la désindustrialisation permettrait de résoudre ce problème .
  Le jeu de la concurrence veut que le vainqueur dans un marché mondialisé soit , à terme , celui qui peut s’offrir les coûts minimums pour une qualité pratiquement identique.
On ne peut pas lutter contre des pays qui ne paient pas dignement leurs employés , mais on peut leur imposer de créer un quota d’emplois dans le pays où ils vendent leurs marchandises. Autre moyen possible, la relocalisation obligatoire pour lequel la Suisse est un très bon exemple.
Extrait :
“pour obtenir le label «Swiss Made», ces entreprises doivent réaliser en Suisse au moins 80% des coûts de fabrication pour les montres mécaniques.”
source http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/02/11/04016-20110211ARTFIG00713-suisse-l-horlogerie-de-luxe-resiste-grace-a-l-asie.php

 

 

Il est dramatique de voir  des pans entiers de l’industrie française sombrer .
Ce sont des catastrophes humaines tout autant qu’économiques.
Je ne parierai que ces “écroulements ” n’est pas été le fait d’échanges commerciaux à très hauts niveaux : pour exemple le scénario ” achète mes armes , mon nucléaire, mon tgv et je te laisse me dévorer ma sidérurgie” ne me parait pas impossible . A noter que toutes les industries françaises ne se sont pas écroulées. Il est donc possible que le malheur des uns est fait parfois le bonheur des autres.

 

 

Note d'espoir :

la ré-industrialisation faisant partie d'un tout , l'Argentine demeure 

un exemple fort intéressant .

EXTRAIT “La première chose qu’on a faite nous, c’est de rallonger les échéances pour les propriétaires endettés. Les fonctionnaires du FMI nous ont alors dit que nous violions les règles essentielles du capitalisme! Ils oubliaient simplement que des gens ruinés ne consomment plus, ce qui obère une relance par la croissance.”
source :
http://www.liberation.fr/economie/01012390907-nous-avons-sauve-les-gens-plutot-que-les-banques?google_editors_picks=true

Commenter cet article