Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog vazimonga

A la recherche du bug de la pensée économique ( suite)

24 Juillet 2010, 18:48pm

Publié par béber

lagarde-copie-1.jpg

 

 

1.Attali , président de la commission pour la croissance prévoit :

 "Pour revenir à 3% de déficit en 2013, selon Jacques Attali, l'objectif est de trouver 20 milliards d'euros d'économies et de recettes nouvelles par an entre 2011 et 2013 si le taux de croissance est de 2,5%. Cet objectif devra être porté à 30 milliards si la croissance est de 1,5%."source figaro

 

2.HSBC prévoit que

La zone euro ne se remettra pas avant 2013

 

"La théorie économique nous enseigne qu’il ne faut pas serrer la ceinture immédiatement à la sortie d’une récession. C’est pourtant ce qu’ont fait presque l’ensemble des pays européens dans le but de corriger leur déficit budgétaire et redresser leurs finances publiques. Résultat: la croissance du produit intérieur brut (PIB) de la zone euro sera anémique en 2010, à 1,2%. A titre de comparaison, le taux mondial atteindra 4,5%." source tribune

 

 

3."Un 4e choc pétrolier est-il envisageable?


Larabi Jaîdi dit  : "Le risque d’un nouveau choc pétrolier n’est pas à écarter. Avant la crise et l’entrée en récession d’une bonne partie de la planète, le marché était tout juste équilibré. Or, la crise de financement, l’effondrement des prix et la récession ont poussé les compagnies pétrolières à annuler certains projets d’investissements. D’autres ont été repoussés, le temps que les compagnies renégocient avec les sociétés de services ou d’ingénierie des tarifs plus réduits. Le résultat, c’est que la baisse des projets d’investissement pourrait atteindre peut être 30% cette année. Cela signifie que lorsque la demande va repartir, le marché pétrolier va butter sur des contraintes de production.

source l'économiste magazine

 

4. Lagarde prévoit :

"concernant la France, Christine Lagarde a maintenu la prévision de croissance de 1,4% pour cette année. Pour 2011, alors que le gouvernement table sur une croissance de 2,5%, la ministre a également confirmé pour l'instant cette prévision, jugée excessive par plusieurs économistes et institutions internationales."

 

source figaro

Commenter cet article