Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog vazimonga

Comment la France est passée du capitalisme au capitulisme.

11 Novembre 2008, 10:58am

Publié par béber

DONC , de nos jours, vu le manque de croissance,  les heures sup créent du chômage supplémentaire, et la prolongation de l'âge de la retraite en faira autant.
Cà , c'est pour le décor , celui dans lequel on fonce.




En votant sarko, bien des français ont rajouté du libéralisme au libéralisme.
Ce qui est amusant , c'est que la période est à la marche arrière .
On est juste en train de pédaler plus vite , tête baissée, histoire de foncer dans le mur.
A mon avis , le mur sortira vainqueur.

 
BREF , Le dogmatisme de droite actuel est un intéressant  bug de l'intelligence.

 Sautant d'une vérité à l'autre sans jamais passer par la case doute ou paradoxe , comportement typique des grandes gueules, nos politiques au pouvoir supposent , à l'image de leur leader, que  la volonté se suffit à elle même..
Vu l'ampleur de la crise, volonté ne saurait pallier intelligence.

Apprétons nous
à additionner le chômage dû à la crise , au chômage dû aux décisions libérales du gouvernement actuel.
En attendant que l'opinion publique comprenne que ce qui cloche , c'est la dictature du capitalisme et de ses lieutenants DOGMATIQUES
PS : et du côté de la gauche ?
Le bug du dogme frappe aussi .
L'idée d'une femme comme leader en heurte plus d'un ....
Comme toujours, les dinosaures disparaissent pour cause d'inadaptation aux nouvelles conditions climatiques...

Commenter cet article

Doc 11/11/2008 21:04

génial !

k . Pitalisme 11/11/2008 17:10

ATTENDEZ que la crise américaine arrive en France ...avec la diminution des emplois dûs aux exportations.

K. TASTOFEU 11/11/2008 17:07

le monde en ligne:"Le marché du travail subit aussi le contrecoup de la crise. Selon les données de l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss), le rythme de progression des intentions d'embauche, hors intérim, décélère : il est tombé à + 1,5 % au troisième trimestre contre +7,9 % au deuxième. L'emploi intérimaire a baissé de 4,7 % entre août 2007 et août 2008. Après avoir reculé pendant plus de dix-huit mois, le nombre d'allocataires du revenu minimum d'insertion (RMI) est resté stable au deuxième trimestre à 1,14 million de personnes. Quant au nombre des demandeurs d'emploi indemnisés, il s'est accru de 1 % en septembre.Le marché du travail subit aussi le contrecoup de la crise. Selon les données de l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss), le rythme de progression des intentions d'embauche, hors intérim, décélère : il est tombé à + 1,5 % au troisième trimestre contre +7,9 % au deuxième. L'emploi intérimaire a baissé de 4,7 % entre août 2007 et août 2008. Après avoir reculé pendant plus de dix-huit mois, le nombre d'allocataires du revenu minimum d'insertion (RMI) est resté stable au deuxième trimestre à 1,14 million de personnes. Quant au nombre des demandeurs d'emploi indemnisés, il s'est accru de 1 % en septembre.Le marché du travail subit aussi le contrecoup de la crise. Selon les données de l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss), le rythme de progression des intentions d'embauche, hors intérim, décélère : il est tombé à + 1,5 % au troisième trimestre contre +7,9 % au deuxième. L'emploi intérimaire a baissé de 4,7 % entre août 2007 et août 2008. Après avoir reculé pendant plus de dix-huit mois, le nombre d'allocataires du revenu minimum d'insertion (RMI) est resté stable au deuxième trimestre à 1,14 million de personnes. Quant au nombre des demandeurs d'emploi indemnisés, il s'est accru de 1 % en septembre."

k Todik 11/11/2008 17:02

"Le nombre des défaillances d'entreprises s'est accru de 8,9 % en un an. Les impayés ont augmenté de 125 % au troisième trimestre selon la Coface. Enfin, les statistiques que la Banque de France a publiées le 7 novembre témoignent du durcissement des conditions d'octroi de prêts aux particuliers et aux entreprises, malgré les efforts déployés par le gouvernement auprès des banques" source le monde en ligne 11.10.08