Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog vazimonga

C' est la crise

5 Octobre 2008, 11:50am

Publié par béber
























Si l'on aborde le sujet de la prévisibilité de la crise actuelle , bien des économistes tiquent depuis longtemps sur l'endettement des usa ( qui devrait d'ailleurs passé sous peu à 70% de leur PIB....) et sur les risques potentiels de la mondialisation.

Le niveau de la dette américaine n'est possible que grâce à la mondialisation , qui permet de faire payer à la planète entière les extravagances d'un peuple manipulé par de puissants lobbies financiers.

D'un côté , le gouvernement rassure, de l'autre il affolle ( sarko : "on est passé au bord de la catastrophe'", fillon : "le monde est au bord du gouffre) .

Manifestement, le gouvernement commence à s'empétrer dans ses mensonges.Fillon poursuit sa stratégie de dramatisation qui permet de faire peur au populo en espérant le rendre docile ( voir son appel délirant à l'unité nationale...comme si la gauche pouvait accepté d'être tous derrière lui , histoire de sauvez les 15 millards de cadeaux fiscaux aux plus riches de la nation, peut être? ).

Dramatiser sur un ton détaché n'est pas crédible .Tout comme trouver des dizaines de millards en quelques jours alors que Môssieur prétendait que les caisses étaient vides. Conclusion . Tout celà sent le mensonge , de bonne ou mauvaise foi.


La fin des 35h va détruire au moins les 350 000 emplois que cette innovation avait crée, et à cette montée du prévisible du chômage ( à court et moyen terme) va s'ajouter l'imprévisible ( à moyen terme et long terme), le chômage dû ) la crise internationale parce que , comme le dit Patrick Artus : " globalisation, le pire est à venir".

Il faudra s'inquiéter quand les rats quitteront le navire.

PS : ma dernière p'tite vidéo a été prise chez karl zéro dans la rubrique "création" , mais ce qui me fait plaisir,
c'est qu'elle fait marrer les zamis du net. Pas inutile de tout faire, par ces temps pourris ,pour garder le sens de l'humour.
Parce que le vrai risque actuel est celui de la peur , la peur qui permet de manipuler ceux qui n'osent plus réfléchir.

Commenter cet article